Marie Dasylva – Survivre aux comportements racistes et sexistes sur le lieu de travail

Marie Dasylva – Survivre aux comportements racistes et sexistes sur le lieu de travail

Comment lutter contre des formes multiples d’oppression? Comment donner des ressources aux personnes qui subissent plusieurs formes de discrimination à la fois? 

Conférence avec Marie Dasylva, coach en entreprises et créatrice de l’agence NKALI Works

2 mars 2019 14.00 – 15.30 Luxexpo, Luxembourg

À l’heure où certains droits se trouvent menacés dans plusieurs pays au sein de l’Union européenne, il devient plus que jamais nécessaire de défendre l’universalité des droits humains.

Pourtant, même lorsque ces droits sont garantis dans leur formulation abstraite, certains groupes sociaux parviennent difficilement à en jouir de façon effective, en raison de discriminations profondément ancrées dans les comportements sociaux (discriminations dites « systémiques »).

Un rapport de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne paru en novembre 2018 – et qui couvre 12 Etats membres, dont le Luxembourg – révèle les nombreuses difficultés auxquelles les populations noires doivent faire face pour trouver un logement ou un emploi décent, en raison de leur couleur de peau. Environ un quart de la population noire a été victime de discrimination raciale dans le cadre du travail ou d’une recherche d’emploi (lire ici le communiqué de presse).

La discrimination fondée sur la race peut venir en intersection avec d’autres formes de discriminations comme celle liée au genre, particulièrement en ce qui concerne certains groupes de femmes racisées ou défavorisées. Alors comment lutter contre ces formes multiples d’oppression ? Comment donner des ressources aux personnes qui subissent plusieurs formes de discrimination à la fois ?

C’est l’objectif que cherche à atteindre Marie Dasylva, Coach en entreprises et créatrice de l’agence Nkali Works, en partant du constat que les femmes issues des minorités sont victimes de sexisme et de racisme sur leur lieu de travail, et ne sont souvent pas équipées pour faire face au fardeau psychologique et émotionnel que cause l’expérience de micro-agressions, de harcèlement, et de violences verbales et psychologiques.

Les ateliers de coaching que propose Marie Dasylva s’appuient sur l’idée que les rapports de force peuvent être inversés. Le travail consiste à apprendre à se réapproprier son destin à l’aide d’outils pragmatiques: programmation neurolinguistique (PNL), tactiques d’affirmation de soi, stratégies d’autonomisation…

Conférence organisée par Time For Equality en collaboration avec Sandrine Gashonga, formatrice interculturelle, et le Clae Asbl dans le cadre du 36e Festival des migrations, des cultures et de la citoyenneté

Luxexpo, salle 1er étage, entrée libre

photo: Marie Dasylva

Débats – documentaires – Festival 2019

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.