Extracts of the book “The consequences” by Stefania Prandi

Extracts of the book “The consequences” by Stefania Prandi
The English version will soon be available.

Sur cette page vous pouvez lire quelques extraits en français du livre de Stefania Prandi “Le conseguenze. I femminicidi e lo sguardo di chi resta”, publié en Italie par Settenove en 2020. Traduction de l’original italien d’Anne Brunet pour Time For Equality. 

 

GIULIA GALIOTTO

Dans l’obscurité hivernale, Giulia Galiotto gît dans la rivière Secchia

Elle a été jetée d’un pont, et précipitée sur la berge, sur un amas de cailloux et de ciment. Il n’y a que quelques centimètres d’eau, le courant ne parvient pas à l’emporter dans l’étroite gorge aux parois de grès. « En chutant, le corps déjà abîmé a subi d’autres fractures et des contusions, surtout sur une des épaules …  continuer la lecture

 

Lettre de Giovanna Ferrari à sa fille Giulia

Ma Chérie,

J’ai tenté ces dernières années de remplir le vide et le désarroi de ta disparition, qui n’a pas uniquement été la disparition de ce lien viscéral et indissoluble entre une mère et sa fille, de la singularité de deux âmes étroitement liées, inséparables, si ce n’est au prix de profondes lacérations. Avec toi, s’en sont allés ton sourire lumineux, la tendresse et la spontanéité de tes embrassades … continuer la lecture

 

GIACOMO

On a tendance à oublier les souvenirs agréables et à se rappeler des choses horribles. On se souvient des bons moments uniquement grâce aux vidéos. À une époque, quand je rentrais de l’école, je mettais la cassette des vidéos de ma mère Miriam dans le magnétoscope et je la regardais. Je ne voulais pas que son souvenir s’efface, car ce qui fait beaucoup souffrir les enfants devenus orphelins à cause d’un féminicide, ce sont les images qui s’estompent… continuer la lecture

 

CRISTINA GOLINUCCI

La petite voiture avance péniblement sur la pente raide qui mène au couvent des frères capucins de Cesena. Il est 7 h 30 du matin et la place est déserte. Marisa Golinucci gare sa voiture à l’endroit où la Fiat 500 turquoise de sa fille a été retrouvée vide et fermée à clé. Le vent de septembre est glacial, les grands arbres nous font de l’ombre. « On ne sait pas si Cristina a emprunté les escaliers ou si elle a tourné par-là, sur la route », explique Marisa, en s’appuyant sur une canne et en descendant à petits pas les escaliers en fer…  continuer la lecture

 

Lettre de Giovanna Zizzo à sa fille Laura

Bonjour ma puce,

Je voudrais tant pouvoir te demander comment tu vas. As-tu mangé ? Tu n’as pas froid ? À quoi penses-tu ? Je voudrais tant te faire des caresses, coiffer tes longs cheveux souples, te regarder dans les yeux et comprendre en un instant ce qui te trotte dans la tête. Je voudrais tant, mais je ne peux plus le faire.  Alors que je t’écris, mon cœur se serre et rétrécit, partagé entre des souvenirs joyeux et l’obscurité de ces cinq dernières années … continuer la lecture

 


 

Avez-vous aimé ces textes? Merci de partager vos commentaires ou questions dans l’espace ci-dessous ou par email à info@timeforequality.org 

 

@TimeForEquality 2021 – Réproduction autorisée en mentionant la source

 


 

icon-laptop  stefaniaprandi.media

icon-laptop  stefaniaprandi.it

 

Retour à la page principale