LES FEMMES DANS LES LIEUX DE POUVOIR

LES FEMMES DANS LES LIEUX DE POUVOIR

Jeudi 30 mai 2013 19h30

locandina
Altrimenti
15, avenue de la Faïencerie
Luxembourg
Phone: 00352 26897736
E-mail: info@altrimenti.lu
Web: http://altrimenti.lu



à l’occasion de la présentation du livre
LA JUGE – Une femme dans la magistrature
de PAOLA DI NICOLA (juge au tribunal pénal de Rome)

Conférence – débat (Langue française et italienne)
LES FEMMES DANS LES LIEUX DE POUVOIR

Intervenants:
PAOLA DI NICOLA, autrice du livre
CAMELIA TOADER, membre de la Cour de justice de l’Union européenne
Modératrice ROSA BRIGNONE

«Exercer en tant que femme, dans les lieux de pouvoir, ne suffit pas. Il faut s’affirmer avec courage, prendre en compte et assumer le fait d’avoir un point de vue souvent différent, après avoir identifié et valorisé cette différence.»

La conférence est précédée à 18 heures par le Workshop tenu par Maria Francesca Gagliardi, editor du livre «LA JUGE»
«Le rôle professionnel de l’editor, lien/interlocuteur entre l’auteur et la maison d’édition» (Langue italienne)

Entrée libre dans la limite des places disponibles, réservation souhaitée.

 

Le Livre: LA JUGE – Une femme dans la magistrature

cop.aspx

« Je raconte mon histoire, la mienne et celle d’autres femmes, non pas parce que je la considère comme particulièrement significative, mais parce qu’elle m’a appris qu’exercer en tant que femme, dans les lieux de pouvoir, ne suffit pas. Il faut s’affirmer avec courage, prendre en compte et assumer le fait d’avoir un point de vue souvent différent, après avoir identifié et valorisé cette différence.»

Parcourir à nouveau l’histoire des femmes dans la magistrature italienne à travers une vie fascinante et authentique signifie retrouver le plaisir de penser sans idées préconçues et sans tabous. Des siècles de préjugés ont empêché à la femme d’accéder à certains lieux et à certaines fonctions et maintenant, en traversant les couloirs de l’institut pénitentiaire de Poggioreale, où rien ne semble perturber le rythme de ce pas déterminé, mille questions tournent dans la tête, et en premier lieu : que pensera l’accusé quand il se retrouvera face à un magistrat femme?

Les idées préconçues sont difficiles à éradiquer, mais maintenant, grâce au récit de Paola Di Nicola, nous allons découvrir le plaisir d’un vécu et d’une profession qui touchent à la vie des autres en les enveloppant dans un seul et unique manteau qui ‘déguise et cache’ : la robe de magistrat.

 

Paola Di Nicola, Juge

Paola Di NicolaNée à Offida, le 2 avril 1966. Après le baccalauréat (section littéraire), elle obtient une licence en droit. Après avoir réussi le concours de la magistrature, elle exerce d’abord les fonctions de magistrat à Sant’Angelo dei Lombardi où elle traite des affaires de droit civil, pénal, et de droit du travail, et ensuite de juge auprès du Tribunal de Latina, avec responsabilités en matière de droit civil, saisies immobilières et exécution des décisions pénales. Dans les années 2009-2010 elle préside la commission pour l’urgence sur les déchets en Campanie, spécialement constituée auprès du Tribunal de Naples. Elle s’est aussi occupée de la formation des magistrats dans la région du Latium. Depuis septembre 2010 elle travaille auprès du Tribunal pénal de Rome. Elle a publié de nombreux articles sur les thèmes de l’immigration, l’environnement, le développement urbain et les délits envers les femmes, dans des revues spécialisées.

 

Camelia Toader, membre de la Cour de justice européenne

Camelia ToaderNée en 1963; licenciée en droit (1986), docteur en droit (1997) (université de Bucarest); juge stagiaire au tribunal de première instance de Buftea (1986-1988); juge au tribunal de première instance du 5e secteur de Bucarest (1988-1992); admise au barreau de Bucarest (1992); chargée de cours (1992-2005), puis à partir de 2005 professeur de droit civil et de droit contractuel européen à l’université de Bucarest; plusieurs études doctorales et de recherche à l’Institut Max Planck de droit international privé à Hambourg (entre 1992 et 2004); chef du département pour l’intégration européenne au ministère de la Justice (1997-1999); juge à la Haute Cour de cassation et de justice (1999-2007); professeur invité à l’université de Vienne (2000 et 2011); formateur de droit communautaire à l’Institut national de la magistrature (2003 et 2005-2006); membre du comité de rédaction de plusieurs revues juridiques; à partir de 2010 membre associé de l’Académie internationale de droit comparé et chercheur honoraire du centre d’études de droit européen de l’institut de recherches juridiques de l’Académie roumaine; juge à la Cour de justice depuis le 12 janvier 2007.